Consultations

La Consultation Cataracte :

 

La cataracte est l’opacification de la lentille de l’œil. C’est un phénomène de vieillissement normal qui commence à la cinquantaine et évolue à une vitesse variable.

Les premiers signes sont : une vision plus floue surtout au loin, une sensation de lunettes toujours sales, une plus grande difficulté à conduire la nuit…

Le traitement est chirurgical et se fait habituellement sous anesthésie locale en moins d’un quart d’heure.

 

La Consultation Glaucome :

 

Le glaucome chronique est une maladie du nerf optique, celui qui transmet l’image perçue par l’œil au cerveau. Il s’agit d’une dégénérescence progressive et la perte des fibres du nerf optique est irrémédiable. Il ne se remplace pas et il n’y a pas de possibilité de greffe.

Ce n’est que lorsque la perte du nerf optique atteint quasi 90% que l’on s’en aperçoit soi-même. Avant cela,  le cerveau compense en remplissant les pertes du champ-visuel.

Le diagnostic de glaucome chronique se fonde sur la mesure de la tension intra-oculaire, le fond d’œil, la pachymétrie (mesure de l’épaisseur cornéenne), le champ visuel et la tomographie en cohérence optique ( oct ) qui est un examen ultra moderne permettant le dépistage le plus précoce.

Il est donc primordial de dépister les patients atteints de glaucome le plus tôt possible pour tenter d’enrayer son évolution. Sinon, l’allongement de la durée de la vie fait craindre que le patient vive plus longtemps que son nerf optique et finisse ses vieux jours aveugle.

Le traitement est médical, par laser ou chirurgical.

 

La Consultation DMLA :

 

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est une maladie de la rétine qui touche les personnes de plus de cinquante ans. Elle entraine la perte de la zone centrale de la rétine : la macula.

La rétine est l’équivalent du film photographique de l’œil et la macula est la petite zone centrale permettant la vision précise (lecture…)

Il existe une forme sèche qui commence par une accumulation de déchets sous la rétine (drusen) et une atrophie (perte) de zones de rétine maculaire. Elle représente 90% des cas de DMLA.

Son dépistage précoce permet de mettre en œuvre une stratégie de surveillance et de diminuer les facteurs de risques. Dans la DMLA, surveiller c’est déjà agir.

La forme humide est une complication de la forme sèche. Des vaisseaux sanguins de la couche en dessous de la rétine (choroïde) viennent soulever la macula puis suintent et saignent entrainant une baisse de vision rapide.

Son traitement est une urgence relative car ces membranes de vaisseaux poussent assez vite. Il consiste en injections dans le vitré (gel de l’œil) de substance asséchant ces vaisseaux. (voir la rubrique « pathologie » « DMLA »)

Les examens à pratiquer sont la recherche de métamorphopsies à la grille d’Amsler (ondulations dans la vision), le fond d’œil, la rétinophotographie couleur, la fluoangiographie digitalisée et la tomographie en cohérence optique (oct) de la macula.

 

La Consultation Lentille de Contact :

 

Les lentilles de contact sont posées directement sur l’œil. Il est très important de faire une adaptation rigoureuse et de vérifier la compatibilité de l’œil avec la lentille choisie.

Le port d’une lentille inadaptée ou mal entretenue peut causer de nombreuses complications allant de la simple irritation à la perte de la vision (kératite amibienne).

Il y a de nombreux matériaux de lentilles et de nombreuses géométries. Le choix du produit d’entretien est lui aussi très important.

Aujourd’hui, il existe des lentilles souples permettant de corriger pratiquement tous les défauts visuels, même la presbytie. De nouveaux matériaux permettent même de garder ses lentilles pour dormir pendant un certain nombre de nuits.

Le Centre d’Ophtalmologie vous offre son expertise pour déterminer la lentille la plus adaptée à votre œil et à la vision que vous voulez avoir.  

Après la consultation initiale, une paire de lentilles d’essai gratuite est commandée.

 Lors de la seconde consultation, la manipulation et l’entretien vous sont expliqués en détails et vous repartez avec les lentilles sur les yeux.

Vous êtes revus 3 semaines plus tard pour juger de la qualité de la vision, de la tolérance subjective et de l’état de l’œil au microscope. Si tout est ok, vous pouvez commander vos lentilles sinon une autre paire d’essai gratuite est commandée.

Nous conseillons un contrôle annuel aux porteurs de lentilles pour s’assurer de la qualité de la vision, de la bonne tolérance par l’œil et nous en profitons toujours pour vérifier le fond d’œil. A ce contrôle, il faut venir avec ses lentilles sur les yeux.

En cas de rougeur oculaire, la première chose à faire est d’enlever ses lentilles et de les mettre dans leur étui. Si après une nuit de sommeil la rougeur persiste ou s’aggrave, il faut contacter le Centre d’Ophtalmologie et demander un rendez-vous en urgence.  Il faut venir à cette consultation avec son étui à lentilles car s’il y a infection, elles seront analysées.

 

La Consultation d’Oculoplastique :

 

L’oculoplastique concerne les opérations des paupières, des voies lacrymales et le remplacement par une prothèse d’un œil douloureux ou disgracieux.

Les paupières :

Avec l’âge, les paupières sont sujettes à de nombreux problèmes qu’il est parfois simple de corriger chirurgicalement.

Il peut y avoir des excroissances ou tumeurs bénignes ou malignes (cancer). Elles sont traitées par laser, par radiofréquence ou par chirurgie.

Les paupières peuvent aussi adopter une mauvaise position. Basculées vers l’intérieur (entropion) les cils frottent sur l’œil et l’irritent ;  vers l’extérieur (ectropion) le point lacrymal ne fait plus son office et l’œil devient larmoyant.

Un excès de peau et de muscle orbiculaire peut recouvrir les cils et entrainer une diminution du champ visuel, c’est le blépharochalasis.

Le muscle releveur de la paupière peut se détendre et la paupière supérieure tombe, c’est le ptosis.

Le septum orbitaire peut se relâcher et la graisse faire protusion, ce sont les poches.

Bien entendu, plusieurs problèmes peuvent se développer conjointement et seront rectifier alors dans le même temps opératoire. Dans la plupart des cas, ces interventions se font sous anesthésie locale et les suites sont simples et non douloureuses.

Les voies lacrymales :

Elles servent à drainer l’excès de larmes vers l’arrière nez pour éviter le larmoiement.

Il faut parfois réouvrir le point lacrymal (sterput) qui peut se fermer avec l’âge et placer un petit drain en silicone pour quelques semaines pour empêcher qu’il ne se referme.

Chez certains nouveaux nés, l’abouchement de la voie lacrymale dans le nez reste imperméable et l’œil larmoie et colle le matin. Si après l’âge de 6 à 9 mois le problème n’est pas résolu par des massages du sac lacrymal, on peut passer une sonde par le point lacrymal pour la perméabiliser.

Au contraire, si les yeux sont trop secs, on est parfois amener à boucher les points lacrymaux pour que les larmes restent mieux sur l’œil.

L’énucléation :

Quand un œil est trop disgracieux ou douloureux et non voyant ou encore parfois en cas de tumeur intra oculaire (mélanome malin), il vaut parfois mieux l’enlever. Cette opération suscite toujours beaucoup de craintes mais elle n’est pas douloureuse et donne d’excellent résultat esthétique.

Lors de l’opération, l’œil est remplacé par une bille dans un matériel qui sera intégré aux tissus du patient et les muscles qui font bouger l’œil sont suturés sur la bille pour assurer une bonne mobilité. 

Après 6 semaines de cicatrisation, un oculariste (prothésiste spécialisé) adaptera une prothèse qui ressemble à une grosse lentille de contact. Elle permettra d’avoir un œil semblable à l’autre. 

 

La Consultation de Chirurgie Réfractive :

 

La chirurgie réfractive regroupe les techniques permettant de résoudre les défauts de vision : myopie, hypermétropie, astigmatisme et presbytie.

Il faut tout d’abord que le défaut visuel soit stabilisé. Il faut avoir au moins 20 ans et un défaut non évolutif depuis 2 ans. Si vous ne voulez pas dépendre de lunettes en attendant, vous pouvez demander une adaptation en lentilles de contact.

Il faut ensuite déterminer avec précision le défaut optique par cycloplégie (test avec des gouttes) et faire un examen complet des yeux et en particulier de la cornée (Pentacam).

Il existe plusieurs techniques : incisions, laser de surface, épilasik, lasik, implants de chambre antérieure, implants de chambre postérieure et remplacement du cristallin.

En fonction de votre défaut, de vos yeux et de votre âge, nous vous proposerons la solution la plus adaptée à votre cas.

Les interventions par laser sur la cornée se font avec le laser Wavelight Allegretto qui est le meilleur de sa catégorie à la VisionClinic à Bruxelles.

Malheureusement, ni l’Inami ni les Mutuelles n’interviennent dans ce type d’opérations.

 

La Consultation de Sécheresse Oculaire:

 

La sécheresse oculaire est un terme désignant une anomalie du film lacrymal due à une insuffisance lacrymale ou à une évoporation excessive responsable de lésions de la surface oculaire interpalpébrale, avec des symptômes d'inconfort oculaire.

Le syndrôme de l'oeil sec se caractérise par un ou plusieurs de ces symptômes : une sensation de grains de sable, du larmoiement, des brûlures et une gêne visuelle avec fluctuation de la qualité de la vision.

Il s'agit d'une pathologie très complexe et multifactorielle impliquant des facteurs locaux mais aussi généraux: hormones (ménopause), effets secondaires de médicaments, nutrition, environnement... 

Comme dans toutes démarches thérapeutiques, seul un diagnostic exact peut permettre la mise en place d'un traitement efficace.

Un certain nombre de patients ne sont pas soulagés par l'instillation régulière de larmes artificielles qui est le traitement de première intention.

Pour eux, le Centre d'Ophtalmologie  a créé une consultation dédiée à cette pathologie.

Cette consultation dure 1 heure et comprends au minimum les examens suivants:

Questionnaire SPEED et anamnèse

LIPIVIEW®: mesure de la couche lipidique, analyse du clignement et meibographie (unique en Belgique)

Test de Schirmer

Mesure du Tear Break-up Time

Meibograde

Biomicroscopie du film lacrymal, de la marge palpébrale et de la cornée

Ces examens pourront être complétés par une prise de sang.

C'est sur base d'un diagnostic précis que l'Ophtalmologue sera à même de vous proposer le meilleur traitement adapté à votre cas.

En cas d'insuffisance quantitative de la phase aqueuse des larmes, des bouchons méatiques en silicone médical ( occlusion réversible des canaux qui drainent les larmes dans l'arrière nez) peuvent être placés en consultation.

Le Centre d'Ophtalmologie est le premier et le seul centre belge a s'être doté de la technologie innovante du LIPIFLOW , traitement des glandes de Meibomius par pulsations thermiques qui est le meilleur traitement en cas de MGD (dysfonctionnement des glandes de Meibomius).

 

La consultation de rétine chirurgicale :

 

La chirurgie du vitré (le gel de protéine en arrière du cristallin) et de la rétine ( le film photographique de l'oeil) nécessite un matériel très particulier et n'est pratiquée que par des Ophtalmologues spécialisés uniquement dans ce domaine particulier.

Les interventions comprennent principalement le traitement des décollements de rétine, les trous maculaires, les membranes épimaculaires, certaines rétinopathies diabétiques et les vitrectomies.

Le Docteur Reza Ladha qui est un chirurgien vitréo rétinien réputé, vient au Centre d'Ophtalmologie pour les consultations, les examens pré opératoires et assurer le suivi post opératoire. L'intervention chirurgicale elle-même est pratiquée à Bruxelles, soit au CHU Saint-Pierre soit à la Clinique du Parc Léopold.