Les Glaucomes

Les Glaucomes :

 

1. Le Glaucome chronique à angle ouvert :

Ce glaucome est une maladie dégénérative du nerf optique (celui qui transmet l'image de l'œil au cerveau).
La perte progressive du nerf optique est le plus souvent causée par un excès de tension à l'intérieur de l'œil.
L'œil est un milieux fermé où de l'eau est sécrétée derrière la pupille par le corps ciliaire et résorbée activement par un filtre, le trabeculum devant la pupille. La tension intra oculaire est statistiquement normale entre 08 et 21 mmhg.
Cependant 20% des glaucomes chroniques ont une tension normale car d'autres facteurs interviennent : génétiques (d'où l'importance du dépistage si un membre de votre famille souffre de glaucome), perturbations de la tension artérielle, diabète, migraine, Raynaud...
Tout le monde doit se faire dépister à partir de 40 ans car on ne se rend compte soi même que très tardivement des dégâts de la maladie.
Les traitements consistent en gouttes, laser et au besoin chirurgie. Mais le nerf optique ne se remplace pas. Le traitement ne fait que stabiliser ou parfois ralentir la maladie d'où l'importance du dépistage précoce.


2. Le Glaucome aigu par fermeture de l'angle :

Il s'agit d'une brutale montée de la tension intraoculaire parfois jusqu'à 70 mmhg suite à un blocage mécanique qui se produit à l'intérieur de l'œil.
Ce blocage est lié au vieillissement du cristallin (cataracte) qui s'épaissit avec l'âge dans un œil trop court (hypermétrope).
Les symptômes en sont : céphalée parfois avec vomissement, rougeur, vision trouble et pupille bloquée.
Le traitement doit être avant tout préventif. Si votre Ophtalmologue dépiste un risque, il vous proposera une iridotomie laser prophylactique : réalisation en consultation et sans aucune douleur d'un petit trou à la racine de l'iris par laser.
Dans certain cas, il faut enlever le cristallin (opération de la cataracte) pour lever définitivement le risque de crise de glaucome aigu.
Si vous avez déjà été opéré de la cataracte, la bonne nouvelle : vous êtes protégé du risque de glaucome aigu.


3. Les Glaucomes secondaires :

Il s'agit là de complications liées à une autre maladie des yeux comme les maladies inflammatoires, la rétinopathie diabétique, la thrombose de la rétine...


Comment faire baisser la tension de l'œil?

1. Les collyres :

Il en existe 5 catégories différentes avec chacune leurs avantages et leurs contre indications. L'inconvénient majeur est qu'il faut s'astreindre à un traitement quotidien très ponctuel si on veut que cela soit efficace.

2. Le laser :

Trabéculoplasties sélectives : en consultation et sans douleur, le laser chauffe le trabeculum (filtre) pour l'obliger à se renouveler et à mieux fonctionner. L'avantage de ce traitement est qu'il est quasi sans risque et évite de devoir mettre des gouttes tous les jours. Son inconvénient est qu'il ne fonctionne pas chez tout le monde et a une durée de quelques années mais on peut le répéter ;
Cycloaffaiblissement au laser Diode : ce type de laser va passer à travers la coque de l'œil pour affaiblir le corps ciliaire qui produit l'eau de l'œil (« fermer le robinet »). Ce traitement est fait sous anesthésie locale et est réservé aux glaucomes non contrôlés par les méthodes classiques.

3. La chirurgie :

Elle permet la réalisation d'une bulle de filtration sous la paupière supérieure où l'excès d'eau de l'œil sera résorbé. Elle peut se faire seule ou combinée avec une opération de la cataracte.